Vous êtes témoin de mariage … pensez au discours ;)

Photo : Ernestine et sa famille

Sans aller jusqu’à dire que faire un discours de témoin relève du même challenge qu’être maître de cérémonie aux Césars… Il est pourtant capital de gérer la pression, de faire preuve à la fois de sensibilité et d’humour, de respecter les époux, l’importance de ce jour pour eux, tout en étant parfois joliment irrévérencieux…
Ça en fait des choses à maitriser n’est-ce pas ?!… Pas de panique : Lyon-mariage.com est là pour vous guider dans la tâche qui vous est dévolue !

#1. Qui s’occupe du discours de témoin ?

Bonne nouvelle : vous avez d’ores et déjà fait vos preuves en faisant partie des rares nominés de la « wedding team » !
Mauvaise nouvelle : cela ne vous donne pas le droit de faire chacun un petit speech.
Et oui, « malheureusement » il existe parfois une hiérarchie invisible des témoins et demoiselles d’honneur et si ce n’est pas votre statut, il va falloir s’éclipser devant le/la BFF de toujours.
Attention : tenez vous prêt malgré cela à endosser cette responsabilité dans le cas ou le/la BFF en question ne s’en sentirait pas capable dès le départ, ou si il/elle fondait en larmes en plein milieu…
Vous l’aurez compris : mettez-vous d’accord suffisamment tôt sur la marche à suivre !

#2. Un discours de témoin ça se prépare !

Sauf si vous êtes un(e) pro du Stand-up, il est préférable de préparer votre discours de témoin en amont !
Dans ces moments d’émotions (et de stress pour les grands timides) ne jamais laisser place à l’improvisation !
Inutile bien entendu de préciser qu’il est hors de question d’imaginer que vous allez trouver une petite heure pour rédiger votre discours durant les derniers préparatifs, le Jour-J, alors que la/le marié(e) requiert toute votre attention.

#3. Choisissez le bon ton, le bon style.

Victor Hugo est votre idole et vous n’écrivez qu’en alexandrin, jusqu’à vos emails, question de principe…
Bien, bien, bien…. Grand bien vous fasse, mais si l’heureux couple du jour voue un culte aux lyrics d’Akhenaton (le co-leader d’IAM pour ceux du fond), il va sérieusement falloir revoir votre discours !
Plus sérieusement, c’est une question d’adaptabilité : tout bon orateur manie la langue pour être au plus près de son auditoire ! Travailler donc un style et un ton qui se prêtent non seulement aux circonstances mais aussi aux sensibilités du public du jour.

#4. Be true, be yourself !

Comment ça « paradoxal » vu le conseil #3 ?!!… Alors d’accord, pour vous tout est noir ou blanc ?!
Et bien sachez qu’il faut savoir jouer de nuances : même si effectivement il faut apprendre à s’adapter, il n’est pas pour autant question de vous renier, vous êtes comme vous êtes et c’est bien pour ça que les mariés vous aiment ! Usez donc avec complicité de ce qui vous caractérise et vous rend spécial à leur yeux, en bref, parlez avec le coeur !

#5. Parlons peu parlons bien: un discours de témoin concis !

Quand soudain le témoin ou la demoiselle d’honneur entame son discours et qu’il/elle dégaine alors un tas de feuilles, plus proche de « Guerre & Paix » que du bristol, le malaise s’installe inévitablement ! Encore pire si le discours est bourré de « private joke » et/ou tombe franchement dans le pathos
Pour l’avoir vécu je vous l’assure : c’est un supplice pour l’auditoire !! (et parfois même pour les mariés…)
L’idée c’est donc de clamer votre amour/admiration/complicité avec un certain esprit de synthèse.

#6. Optez pour l’originalité, oui. Mais avec discrétion.

Donc. Pour rappel. Les mariés sont les vedettes du jour-J.
Il ne vous est pas interdit de rendre l’exercice du discours de témoin moins conventionnel, en le ponctuant de quelques traits d’esprits ou en le formulant de façon originale (vidéo, chanson…) mais restez à votre place, avec humilité.
Ce n’est ni le lieu ni le moment d’en faire des tonnes et de prendre toute la lumière… La mariée n’appréciera pas que les invités ne se souviennent que de vous… non, vraiment pas.

#7. Stop au « Speech shaming » !

Ce dont les mariés n’ont sûrement pas non plus envie de se rappeler ce jour là c’est des souvenirs gênants !
Oui cher(e)s ami(e)s, il y a une petite différence entre de petites anecdotes croquignoles bien senties et une liste plus qu’embarrassante des anciennes conquêtes franchement vulgaires de monsieur ou des soirées de bitures étudiantes de madame finissant la jupe sur la tête…
Pensez sobre, attendrissant, comique mais toujours respectueux.

#8. Éviter les clichés pour votre discours de témoin.

En manque d’inspiration ? Dites pourtant « NON » aux citations coup de pouce !
Je sais que l’idée de se cacher derrière les mots d’un virtuose de la langue française (ou anglaise selon vos sources) est des plus tentante mais franchement, hormis si le couple se passionne pour un auteur ou chanteur (et là on vous en autorise une petite) , ce jour là ils seront 100 000fois plus touchés par vos propres mots, même maladroits.
Laissez-vous donc le temps de murir la chose, c’est bien pour ça qu’on vous dit d’anticiper ! Parler d’amour ça prend du temps !

#9. Restez sobre… au moins jusque là…

Vous l’aurez compris, il ne s’agit pas de la même sobriété que le conseil #7…
Oui. Il va falloir réussir à se tenir messieurs dames et y aller doucement sur la coupette de champ’ !
Pour vous donner le courage nécessaire imaginez-vous que vous pourriez vous retrouvez en vidéo sur Youtube en mode défraichi et/ou tenir des propos douteux au vu des circonstances…
(cf. cette scène mythique de « The wedding singer »  ou le célèbre bad buzz de cette demoiselle d’honneur ou invitée plus qu’éméchée )

#10. Sachez gérer les imprévus !

Si vous, vous avez su maitriser votre taux d’alcoolémie, ce n’est peut-être pas le cas de Tonton Michel qui s’en ai jeté un sacré coup derrière la cravate et beugle ses petits commentaires à chacune de vos phrases…
Pas de panique ! Soit vous avez l’élégante répartie nécessaire pour le calmer en le raillant gentiment sans qu’il ne s’en aperçoive, ce qui fera sourire tout le monde et détendra l’atmosphère… soit vous êtes organisé(e) et vous avez convenu l’intervention de la wedding team pour maitriser votre Boris Elsine local !
Rappelez-vous surtout que tout peut arriver et qu’il faut prendre les choses avec le sourire et philosophie…

Vous voilà en possession de toutes les clés pour rédiger un discours de témoin parfait, qui fera le bonheur des mariés qui ponctueront sans doute vos mots de sourires et de petites larmes joyeuses !

 

Afficher l'image d'origine

 

Pour vous aider un peu plus, nous avons sélectionné des exemples gratuits de discours de témoin de mariage.
Exemple de discours humour
Exemple de discours solennel et émouvant
Exemple de discours léger et joyeux

Publicités

2 commentaires sur « Vous êtes témoin de mariage … pensez au discours ;) »

  1. J’ai fait un BREF (la vidéo)… ca a été très bien recu !
    Parfois tout le monde veut prendre la parole, parents, grand parens, soeurs, ..
    et du coup le témoin doit aussi savoir s’effacer et proposer autre chose !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s