Comment briefer ses copines pour son EVJF ?

Le printemps sera là dans quelques semaines et avec lui arrive la période des Enterrements de vie de célibataire.

Avis aux futures mariées (mais cela concerne aussi ces messieurs), dites stop aux gages humiliants dans la rue, stop à l’accoutrement vulgaire et ridicule (non, vraiment, ce chapeau à la forme plus que suggestive : MÊME PAS EN RÊVE).

Et si votre amie d’enfance est restée bloquée dans les années 2000, un seul conseil : soyez claire dès le départ.

Faisons le point : vous ne voulez pas vous retrouver à embrasser des inconnu(e)s dans la rue ou à distribuer des préservatifs, n’est-ce pas? Pas plus que vos ami(e)s ne veulent vous voir tirer une tête de 3m de long durant toute la journée ? Parfait !

Bien évidemment, le but d’un EVJF, c’est d’être un peu surprise par ce que vous ont concocté vos ami(e)s. Mais rien ne vous empêche de donner quelques indices et un peu de matière pour faciliter la tâche à la personne qui va se charger d’organiser tout ça (car ne l’oublions pas, c’est STRESSANT d’organiser une journée comme celle-là !) :

☆ Votre meilleure copine ne connait pas forcément tout votre entourage, pour lui faciliter la tâche, élaborer une petite liste des ami(e)s que vous aimeriez avoir près de vous ce jour-là (les garçons sont aussi les bienvenus).

Gardez en tête que vous n’êtes pas obligée d’inviter toutes les filles (ou garçons) présentes à votre mariage et faites attention à la surenchère. Un EVJF avec 30 personnes n’a pas la même saveur qu’un EVJF en petit comité, avec les plus proches de vos proches.

 

 

 

 

 

 

☆ Lister les activités à proscrire obligatoirement : la fameuse balade avec déguisement ridicule et gages pas drôles ou autre activité que vous êtes certain(e) de ne pas trop apprécier (par exemple, pour ma part : la plongée sous-marine).

Faites tout ça avec tact et délicatesse : parlez-en avec celui ou celle qui se charge de l’organisation, forwarder une newsletter qui parle d’une activité sympa, taguez vos copines dans des post facebook, etc.

 

 

 

 

 

 

 

 

Bien évidemment, inutile de vous transformer en bridezilla de l’EVJF !

☆ Faites confiance à vos amies (ou plus explicitement, ne soyez pas relou) : c’est un cadeau qu’elles vous font alors laissez-les respirer et organiser ça tranquillement. Tout va bien se passer c’est promis.

Vous l’aurez compris, tout est dans la nuance, laissez une part d’imprévu mais un peu contrôlé quand même (une bridezilla force 1).

Autre chose à ne pas oublier : les EVJF sont souvent le théâtre de disputes à propos de l’argent. Entre celle qui n’envisage pas autre chose qu’une journée de reine dans un spa sept étoiles et celle qui imagine plutôt un pique nique dans un bois, vous tenez le mix parfait. Mais à quelques semaines de votre mariage ce serait franchement nul que votre gang de copines parte en fumée. Pour éviter toute discorde :

☆ C’est sans doute vous qui connaissez le mieux l’état des finances de votre bande de potes. Ainsi n’hésitez pas à glisser à l’oreille de l’organisatrice une fourchette budgétaire. L’addition peut monter très (très) vite, aussi n’hésitez pas à fixer avec elle un montant à ne pas dépasser pour que tout le monde puisse participer.

Le but d’un EVJF est de passer un bon moment entre ami(e)s, peu importe le lieu, l’activité, le budget, le nombre d’invités présents. Gardez ça en tête et n’hésitez pas à le rappeler à celui ou celle qui est en charge de l’organisation.

Et comme, on est très curieuses, racontez-nous ce que vous aimeriez faire pour votre enterrement de vie de célibataire dans les commentaires 🙂